L’argent et les mots ...

Publié le par Nous ...

Source : Acrimed

 

Fils d’éditeur et lui-même éditeur aux Etats-Unis, André Schiffrin vient de publier un nouvel essai - L’argent et les mots - à  La Fabrique comme les deux précédents, L’édition sans éditeurs (1999) et Le contrôle de la parole (2005).

Nous publions ci-dessous, avec l’autorisation de l’auteur et de l’éditeur, l’introduction de ce livre, suivie d’une présentation par Jean Pérès pour Acrimed.

 

Lors de la parution de L’Édition sans éditeurs en France il y a une dizaine d’années, la réaction de la presse fut unanime : la situation que je décrivais dans le monde anglo-saxon était certes critique et tout à fait regrettable, mais une telle évolution était impossible au pays de l’exception française, où la diversité culturelle fait partie intégrante du système. Pour dire la vérité, la réaction en Espagne, où le livre parut quelque temps après, fut sensiblement la même. Aujourd’hui, ceux qui ont lu le livre me reprochent d’avoir été trop optimiste. C’est que la situation actuelle est bien pire que ce que je dépeignais, pire même que ce à quoi je m’attendais. Car je pensais moi aussi que dans la situation française, le poids des deux grands groupes, Hachette et Vivendi, pourrait rester heureusement équilibré par le troisième groupe, celui des indépendants, assez puissant et influent pour tenir face à la pression des conglomérats et à la tendance à la mondialisation. ( Lire la suite ... )

 

Dialogues avec André Schiffrin, version courte

 


 

 

Version longue 

 



 

Publié dans ART de la REFLEXION

Commenter cet article